Information sur le palmier à huile


Influencer le rendement du Palmier à Huile


Nutrition du Palmier1. Nutrition du Palmier

L'azote (N) est important pour maintenir la soutenir la croissance végétative et assurer des rendements élevés.

Le phosphore (P) est particulièrement important pour le développement des racines et l’initiation des fleurs. Il permet de ce fait d’augmenter le nombre des graines, des regimes – et donc le rendement.

Le potassium (K) comme l’azote, permet de booster la croissance végétative, d’augmenter le nombre de régimes et la taille des graines. De grandes quantités de potassium sont généralement appliquées sur le palmier. Cependant, il est à souligner que ces applications de potassium doivent être équilibrées par des autres nutriments (N, P, Mg, S) pour avoir des gains de production.

Le magnésium (Mg) est important pour la photosynthèse, le développement des feuilles et des régimes et le nombre des graines, Il joue également un rôle dans la quantité d’huile extraite des régimes.

Le bore (B) est important pour le développement des racines et pour la mise en place des graines.

2. Les Bonnes Pratiques Agricoles

Les bonnes pratiques sont des actions à mener en plantation afin de réduire les risques d’attaques sur les parcelles. Elle vise l’entretien du vergers afin d’obtenir une certaines salubrité et éviter ainsi des maladies. C’est le préalable pour une bonne gestion de la plantation et ces pratiques sont indispensables avant la fertilisation.

  • Le sarclage dans les ronds: il est indispensable d’enlever toutes les herbes autour des ronds afin d’assurer une meilleure assimilation des éléments nutritifs par les racines. Le sarclage permet également de protéger les racines fines du palmier
  • L'élagage. L’élagage consiste à supprimer périodiquement toutes les feuilles sèches, les inflorescences mâles desséchées et les régimes pourris. Il est nécessaire de le faire afin d’éliminer tous les déchets pouvant être une entrave a une bonne pollinisation. L’élagage se fait généralement avant la pointe de production: De Octobre a Janvier
  • Le désherbage régulier de la parcelle (Au moins deux fois par an) afin de réduire l’introduction des ravageurs et d’apporter le maximum d’éléments nutritifs aux arbres en évitant la compétition avec herbes

Influencer la Qualité du Palmier à Huile

Influencer la Qualité du Palmier à Huile

Une utilisation équilibrée des engrais contribue grandement à maintenir la vigueur et la productivité des arbres et à accroître la qualité globale du palmier à huile à travers la teneur en huile qui doit être comprise entre 20 et 23%. Ce critère qualité est une donnée très importante pour les industriels.

Influencer la Santé du Palmier à Huile

Influencer la Santé du Palmier à Huile

Les attaques des insectes sont très variées en plantation de palmier à huile. Connaitre les principaux ravageurs, permettra au producteur de rapidement réagir avant que l’attaque ne se généralise. La maladie la plus répandue dans nos plantations est la fusariose qui dessèche et casse les palmes.

Elle entraine également un rabougrissement et un rétrécissement du tronc. Une utilisation de matériel végétal résistant, l’utilisation de fongicides et une nutrition équilibrée peut aider à réduire les attaques et le niveau de sévérité des maladies.

Environnement

Yara croit que pour répondre à la demande croissante de la population mondiale, de la nourriture et de l'énergie, l'agriculture durable continuera d'exiger des intrants minéraux, avec des produits qui ont une faible empreinte carbone pour réduire l'impact environnemental.

En investissant dans les nouvelle technologies, Yara minimise son empreinte carbone, les usines de fabrication de Yara sont classées parmi les plus énergétiques du monde.

En effet, en développant et en mettant en œuvre la technologie des catalyseurs, Yara a réduit les émissions de N2O de ses usines d'acide nitrique jusqu'à 90%. Cela réduit l'empreinte carbone des engrais contenant des nitrates que nous produisons. De plus, en améliorant l'efficacité du N dans l'utilisation des engrais, les producteurs peuvent minimiser les pertes du au lessivage ou/et à la volatilisation et contribuer de 10 à 30% en termes d'économie de carbone.

Ainsi, en choisissant et en utilisant les engrais azotés de faible empreinte carbone de Yara, de manière ciblée, les producteurs peuvent effectivement réduire de moitié les émissions de carbone de leur programme de nutrition des plantes.