Rendement

Accroître le Rendement de Votre Plantation de Cacao

Une fertilisation équilibrée associée à de bonnes pratiques culturales (Désherbage, Tailles, Récolte sanitaire…), a un impact majeur sur le rendement du cacao et apporte des avantages pour le producteur. Une utilisation appropriée des engrais contribue grandement à maintenir la vigueur et la productivité des arbres et à accroître les rendements. 

                           Les engrais améliorent les rendements

 

  1.  Nutrition des cultures et rendement du cacao

L'azote (N) est important pour soutenir la croissance végétative et assurer des rendements élevés en cacao. Il doit être facilement disponible, mais pas en excès, de la floraison au remplissage des cabosses. De ce fait, l'utilisation des engrais à base de nitrate est la source privilégiée d'azote pour la cacao culture. Le nitrate est la source d’azote la plus disponible et assimilable pour les plantes , ce qui donne des réponses positives au rendement du cacao, tout en ayant un effet très réduit sur le pH du sol.

Le phosphore (P) est particulièrement important pour le développement des racines, des fleurs et des cherelles. Les réponses du phosphate vis-à-vis de la plante sont beaucoup plus significatives lorsque la plante reçoit également des quantités suffisantes d’azote..

Le potassium (K) est important pour maintenir ou accroitre la taille des fèves (critère de qualité)  et dans la même action permet d’augmenter les rendements. D’importantes quantités de potassium sont exportées vers les cabosses et peuvent être retournées au champ après compostage

Le calcium (Ca) aide à renforcer les cellules. Une application suffisante de calcium aide à maintenir le développement racinaire, la structure de l’arbre et à réduire la chute des cherelles. Le calcium améliore également la tolérance de la plante au stress hydrique généralement du à la sècheresse et à l’intensité de la chaleur.

Le magnésium (Mg) est important pour la photosynthèse. Comme le calcium, Il aide  la plante à mieux tolérer la chaleur . Cependant, d’importantes quantités de potassium et/ou de calcium pourraient réduire la capacité de la plante à absorber le magnésium. Il est donc important que ces éléments nutritifs soient apportés de manière équilibrée en fonction des besoins.

  1. Les bonnes pratiques agricoles

Les bonnes pratiques sont des actions à mener en plantation afin de réduire les risques d’attaques sur les parcelles. Elle vise l’entretien du verger afin d’obtenir une certaines salubrité et éviter ainsi des maladies. C’est le préalable pour une bonne gestion du verger et ces pratiques sont indispensables avant la fertilisation.

  • La restitution des coques de cabosses  après compostage. Cela servira de paillis pour conserver l'humidité et fournir une source d'éléments nutritifs notamment le potassium.

 

 

  • La gestion de l’ombrage :  Pour les jeunes plants, il est nécessaire d’apporter un ombrage (Le bananier est généralement utilisé) afin de réduire l’effet des rayons du soleil. Cependant, il faut noter que les rendements maximum du cacao proviennent de cultures qui interceptent le plus la lumière du soleil. De ce fait, cet ombrage devra être réduit progressivement dès l’entrée en production des plants.

 

  • L'élagage joue également un rôle majeur sur les rendements du cacao. Avant  la fertilisation, il est nécessaire de procéder à la taille des plants afin d’apporter le maximum d’éléments nutritifs à la formation des fleurs, et donc des cherelles et des cabosses par la suite.

 

  • Le désherbage régulier de la parcelle (Au moins deux fois par an) afin de réduire l’introduction des ravageurs et d’apporter le maximum d’éléments nutritifs aux arbres en évitant la compétition avec les  herbes.

 

  • La récolte sanitaire qui consiste à retirer du champs les cabosses pourries afin d’éviter leur prolifération et réduire ainsi les pertes en termes de rendement final.